10 Chansons, 32 minutes

NOTES DES ÉDITEURS

Après une sombre période où elle a songé à abandonner la création, Béatrice Martin s’est finalement accrochée à la musique, sa bouée salvatrice. Sur ce quatrième album entièrement en français, puisant avec élégance aux sources de la pop de l’Hexagone, elle expose ses démons nommés angoisse, relations destructrices et violence pour mieux les chasser. Mais le ton n’a rien de noir, car il est tissé de fines mélodies. La fragilité de l’artiste s’exprime sur des rythmes enivrants, voire dansants, comme sur les entêtantes « Combustible » ou « Dans la nuit », en collaboration avec le rappeur Loud.

NOTES DES ÉDITEURS

Après une sombre période où elle a songé à abandonner la création, Béatrice Martin s’est finalement accrochée à la musique, sa bouée salvatrice. Sur ce quatrième album entièrement en français, puisant avec élégance aux sources de la pop de l’Hexagone, elle expose ses démons nommés angoisse, relations destructrices et violence pour mieux les chasser. Mais le ton n’a rien de noir, car il est tissé de fines mélodies. La fragilité de l’artiste s’exprime sur des rythmes enivrants, voire dansants, comme sur les entêtantes « Combustible » ou « Dans la nuit », en collaboration avec le rappeur Loud.

TITRE DURÉE

Plus de titres par Cœur de pirate