9 Chansons, 39 minutes

NOTES DES ÉDITEURS

En 1968, Robert Charlebois revient d’un voyage en Californie où il a découvert l’acid rock. Il s’associe ensuite avec Louise Forestier et, avec cet album éponyme audacieux, le duo change l’histoire de la musique québécoise. Que ce soit pour les envolées de « Lindberg », le rock orchestral de « La marche du président » ou encore l’utilisation décomplexée du joual sur « Dolorès », Charlebois et Forestier dérangent et provoquent pour notre plus grand plaisir.

NOTES DES ÉDITEURS

En 1968, Robert Charlebois revient d’un voyage en Californie où il a découvert l’acid rock. Il s’associe ensuite avec Louise Forestier et, avec cet album éponyme audacieux, le duo change l’histoire de la musique québécoise. Que ce soit pour les envolées de « Lindberg », le rock orchestral de « La marche du président » ou encore l’utilisation décomplexée du joual sur « Dolorès », Charlebois et Forestier dérangent et provoquent pour notre plus grand plaisir.

TITRE DURÉE

Plus de titres par Robert Charlebois

Vous aimerez peut-être aussi