12 Morceaux, 41 minutes

NOTES DES ÉDITEURS

Au détour du riff entêtant de « Do I Wanna Know? », Alex Turner, le frontman des Arctic Monkeys invective. À l’assurance narquoise, le refrain imparable installe l’ouverture déterminée de leur cinquième album. Avec AM, le groupe fait preuve d’une maîtrise de tous les instants. Les lignes de guitare de « Why’d You Only Call Me When You’re High? » ou « R U Mine? » questionnent et propagent cette nonchalance irrésistible qui fait leur marque de fabrique. Des collaborations stellaires telles que tels que Josh Homme ou Pete Thomas (batteur d’Elvis Costello) viennent couronner l’ensemble.

NOTES DES ÉDITEURS

Au détour du riff entêtant de « Do I Wanna Know? », Alex Turner, le frontman des Arctic Monkeys invective. À l’assurance narquoise, le refrain imparable installe l’ouverture déterminée de leur cinquième album. Avec AM, le groupe fait preuve d’une maîtrise de tous les instants. Les lignes de guitare de « Why’d You Only Call Me When You’re High? » ou « R U Mine? » questionnent et propagent cette nonchalance irrésistible qui fait leur marque de fabrique. Des collaborations stellaires telles que tels que Josh Homme ou Pete Thomas (batteur d’Elvis Costello) viennent couronner l’ensemble.

TITRE DURÉE

À propos de : Arctic Monkeys

La scène musicale britannique est réputée pour la découverte et le lancement de groupes par le seul effet du bouche-à-oreille et du battage de la presse musicale. Arctic Monkeys donne une toute nouvelle dimension au phénomène en 2005 : leur premier album Whatever People Say I Am, That's What I'm Not, s'était déjà écoulé à 110 000 exemplaires seulement deux jours après sa sortie. Leur mélange très accessible (et bankable) de Brit Pop, de punk britannique et de hip-hop a conduit fans et critiques à les surnommer les « nouveaux Oasis ».

ORIGINE
Sheffield, Yorkshire, England
DATE DE FORMATION
2003

Titres

Albums

Vidéos

D’autres utilisateurs ont aussi écouté