5 Morceaux, 52 minutes

NOTES DES ÉDITEURS

Si les quatre premiers albums des Pink Floyd ne manquaient pas d’ambition, Atom Heart Mother, sorti en 1970, est tout simplement grandiose. Il doit notamment sa qualité aux avancés techniques d’enregistrement offertes par les studios Abbey Road et à l’avènement des haut-parleurs quadriphoniques. Le groupe a ainsi eu tout le loisir de développer ses morceaux, à l’image des 24 minutes d’« Atom Heart Mother Suite ». Ce titre rassemble tout l’éclectisme d’Ummagumma en une œuvre imposante, presque cinématographique, grâce au concours et aux expérimentations sonores de Ron Geesin. Froidement teinté de rock, ce morceau associe ouvertures classiques et véritable sculpture sonore. C’est ce même son que le groupe a d’ailleurs perfectionné sur ses albums suivants. Richard Wright nous offre un moment des plus lyriques avec « Summer ’68 », qui associe baroque outrancier et harmonies à la Beach Boys, le tout agrémenté d’une entêtante mélodie au piano. Roger Waters nous y propose également un modèle d’analyse auto-critique de ses futures productions avec « If », morceau à la fois subversif et délicat.

NOTES DES ÉDITEURS

Si les quatre premiers albums des Pink Floyd ne manquaient pas d’ambition, Atom Heart Mother, sorti en 1970, est tout simplement grandiose. Il doit notamment sa qualité aux avancés techniques d’enregistrement offertes par les studios Abbey Road et à l’avènement des haut-parleurs quadriphoniques. Le groupe a ainsi eu tout le loisir de développer ses morceaux, à l’image des 24 minutes d’« Atom Heart Mother Suite ». Ce titre rassemble tout l’éclectisme d’Ummagumma en une œuvre imposante, presque cinématographique, grâce au concours et aux expérimentations sonores de Ron Geesin. Froidement teinté de rock, ce morceau associe ouvertures classiques et véritable sculpture sonore. C’est ce même son que le groupe a d’ailleurs perfectionné sur ses albums suivants. Richard Wright nous offre un moment des plus lyriques avec « Summer ’68 », qui associe baroque outrancier et harmonies à la Beach Boys, le tout agrémenté d’une entêtante mélodie au piano. Roger Waters nous y propose également un modèle d’analyse auto-critique de ses futures productions avec « If », morceau à la fois subversif et délicat.

TITRE DURÉE

À propos de : Pink Floyd

Pink Floyd est le premier groupe de space rock. Si ce sont ses albums conceptuels grandioses des années 70 qui l'ont rendu célèbre (parmi lesquels The Dark Side of the Moon, Wish You Were Here, Animals et The Wall), c'est au cours des années 60 que se forme le groupe psychédélique Pink Floyd sous la direction du guitariste Syd Barrett. Mais l'album The Piper at the Gates of Dawn ( 1967) est le seul que le groupe sorte avec Barrett , l'instabilité mentale de celui-ci entraînant au final une recomposition du groupe. Avec l'arrivée de Roger Waters comme force motrice jusque dans les années 80, Pink Floyd devient peu à peu l'une des plus grandes formations de rock de tous les temps en termes de disques vendus. ~ Richie Unterberger

ORIGINE
London, England
GENRE
Rock
DATE DE FORMATION
1965

Titres

Albums

Vidéos

D’autres utilisateurs ont aussi écouté