13 Morceaux, 56 minutes

TITRE DURÉE

Notes et avis

Hakaohakao ,

L'art vocal de Leïla

Il y a ceux qui suivent les courants, surfent sur les tendances, jouent la carte du consensuel et de l'assurance. Et il y a une autre catégorie d'artistes : ceux qui vont là où il n'y a pas de chemin, ceux qui cherchent, qui (s')explorent, ceux qui osent s'aventurer là où ils ne sont jamais allés, sans (im)postures ni plans de carrières ultra markétés.
Leïla Martial est de ceux-là. Elle s'aventure avec l'innocence d'une enfant terrible et multiplie les jeux vocaux, les galipettes sonores et les caches-caches musicaux pour notre plus grand plaisir.
Ce album offre une musique ciselée et précises. Le trio sonne comme une seule femme, les arrangements sont soignés. La track list nous fait habilement voyager dans un univers poétique fort, diversifié et cohérent. La sensibilité de l'artiste est là, à portée d'oreilles. On est pas loin de l'album concept...
Si vous cherchez du jazz moderne et novateur, du sans compromis, du parti pris artistique fort et authentique, regardez au fond du jardin et rejoignez cette sale gosse qui joue effrontément à effondrer les codes du jazz vocal !

Yolanda Mac Khermer ,

Les françaises qui font du Björk

En plus chiant ..
Franchement quelle plaie.
Déjà entendu , rien d'original, une voix qui n'a pas de grain particulier et ces vocalises qui a la longue, fatigue tant elles sont lancinante monocordes.
Bref pénible , comme souvent chez les français qui cherchent forcément à intellectualiser la musique ( souvent pour faire genre ) et qui oublient que la musique ce n'est pas une série de grognements et de borborygmes inbittables ... Merci pour nos oreilles !