iTunes

Ouverture de l’iTunes Store en cours…Si iTunes ne s’ouvre pas, cliquez sur l’icône de l’application iTunes dans votre Dock Mac ou sur votre bureau Windows.Progress Indicator
Ouverture de l’iBooks Store.Si iBooks ne s’ouvre pas, cliquez sur l’app iBooks dans votre Dock.Progress Indicator
iTunes

iTunes is the world's easiest way to organize and add to your digital media collection.

iTunes est introuvable sur votre ordinateur. Pour écouter des extraits et acheter des morceaux de « Cannibal » par Ke$ha, téléchargez iTunes.

Vous avez déjà iTunes ? Cliquez sur « J’ai déjà iTunes » pour l’ouvrir dès maintenant.

I Have iTunes Téléchargement gratuit
iTunes pour Mac et PC

Cannibal

Ke$ha

Ouvrez iTunes pour écouter des extraits, acheter et télécharger de la musique.

Avis sur l’album

Taking a cue from Lady Gaga's The Fame Monster, Kesha's Cannibal is a mini-LP released on its own, and also tacked onto her debut, Animal, which has been squeezed dry of hits. Cannibal is expressly designed to rectify that situation, amplifying every element of Kesha's persona — the singsong hooks, the relentless Dr. Luke loops, the squeaked sleazy rhymes, the defiantly transparent Auto-Tune slathered on every track. Despite a tacked-on unnecessary remix of “Animal,” there is no slowing of momentum on Cannibal, no time spent on meaningless self-reflection — it’s just relentless, pulsating trash, its unapologetic vulgarity chipping away at your better impulses. Kesha is either smart or shameless enough — ultimately the difference doesn’t really matter — to realize her calling card is her unrepentant filthiness, so she taunts that she’ll “C U Next Tuesday,” teases that this place is about to “Blow,” raves that “the beat so fat gonna make me come” on the appropriately titled “Sleazy,” then far eclipses Katy Perry's malicious “Ur so Gay” on the nasty “Grow a Pear.” Sure, Max Martin's hooks and especially Dr. Luke's neon-colored throb push these tunes into your head — they’re in top form, aided by the tight focus of an eight-track EP, Cannibal's brevity trumping the scattershot Animal — but what makes them stick is Kesha. She’s all ravenous id, spitting at strangers and backstabbing friends, humiliating hotties, and laughing at the wreckage in her wake. She is who she is and she offers no apologies.

Avis des utilisateurs

De Animal a Cannibal

Ke$ha, a pour moi, quelque chose que les autres artistes de ce moment n'ont pas. Sa voix, bien que trafiquée quelques fois, est assez incroyable, le tout melé a tous ces ptits sons électroniques vraiment efficaces. J'ai vraiment été charme par son premier opus, avec toutes ces merveilles tel que "Your Love is My Drug", "Blah Blah Blah", "Tik Tok", "Kiss'n Tell", "Boots and Boys", le sublimissime "Blind" ! J'attendais donc beaucoup de cette réédition. Beaucoup disent être decus, pour ma part ces titres proposes divergent légèrement de ce qu'on nous avait déjà propose. C'est un peu moins rythme, mais pas pour autant mauvais bien au contraire.

"Cannibal" commence fort, et est plus que particulier, très sombre, avec un refrain qui marche ! "We r who we r" a su montrer ses preuves et est un tube en puissance. "Crazy Beautiful Life" est pour moi le bijoux de Ke$ha, une merveille de la pop, a la fois calme et entrainant, tellement entrainant, "c u Next Tuesday" est un très joli morceau tout en douceur, comme l'est un chouia moins "The Harold Song". Quand au nouveau mix de "Animal" c'est juste magique. Bref, du très bon de la part d'une très bonne artiste qui nous donne l'eau a la bouche avant la sortie d'un éventuel nouvel album !

Cannibal qui mange de l'herbe :/

Une réédition mitigée avec de bons titres et de grosses bouses. "We R Who We R", le premier single est un tube. "Cannibal" et "Blow" sont des petites bombes pop/électro.
Le reste ...

Bon, mais ... Pas trop !

Ke$ha a envie de de rester dans le monde de la Pop est c'est pas facile avec la concurrence, donc elle fait ce que n'importe quel artiste qui a tout compris au marketing ferra, une réédition, mais oui pas avec des titres aboutis, contrairement a une Lady Gaga qui a su surpasser son première album avec sa réédition, Ke$ha fait fausse route et je l'avoue hormis quelque bon titres, la réédition va vote nous lasser, dommage !

Biographies

Né(e) : 1 mars 1987 à Los Angeles, CA

Genre : Pop

Années d’activité : '00s, '10s

A brash and driven pop singer/songwriter, Ke$ha (Kesha Rose Sebert) was born in Los Angeles but moved at the age of four to Nashville, where her mother — a longtime songwriter — had inked a publishing deal. (Over a decade prior to that, Pebe Sebert's biggest success had come with "Old Flames Can't Hold a Candle to You," originally recorded by Joe Sun and later by Dolly Parton.) Before finishing high school, Kesha returned to L.A. for the sake of jump-starting her own music career, despite...
Biographie complète
Cannibal, Ke$ha
Afficher sur iTunes
  • 7,99 €
  • Genres: Pop, Musique, Hip-hop/Rap, Rap, Dance, Électronique, Rock, R&B/Soul
  • Sortie: 19 nov. 2010

Note

Précurseurs

Ses contemporains