9 Morceaux, 34 minutes

NOTES DES ÉDITEURS

En 1982, Francesco de Gregori revient avec un album concept riche en contrastes. Les doux arrangements de guitare, de violon et d’harmonica célèbrent le folklore traditionnel de la musique italienne. Comme une métaphore filée, les textes sombres et imagés s’enchaînent en mettant en scène la guerre, la lutte des classes ou même la fin de l’humanité. Et si le titre phare « Titanic » se montre plus dansant, son nom évocateur ne fait qu’illustrer la double-lecture d’une œuvre poignante qui rappelle la douce mélancolie des ballades folk rock des années 70.

NOTES DES ÉDITEURS

En 1982, Francesco de Gregori revient avec un album concept riche en contrastes. Les doux arrangements de guitare, de violon et d’harmonica célèbrent le folklore traditionnel de la musique italienne. Comme une métaphore filée, les textes sombres et imagés s’enchaînent en mettant en scène la guerre, la lutte des classes ou même la fin de l’humanité. Et si le titre phare « Titanic » se montre plus dansant, son nom évocateur ne fait qu’illustrer la double-lecture d’une œuvre poignante qui rappelle la douce mélancolie des ballades folk rock des années 70.

TITRE DURÉE

Plus de titres par Francesco De Gregori

Vous aimerez peut-être aussi