iTunes

Ouverture de l’iTunes Store en cours…Si iTunes ne s’ouvre pas, cliquez sur l’icône de l’application iTunes dans votre Dock Mac ou sur votre bureau Windows.Progress Indicator
Ouverture de l’iBooks Store.Si iBooks ne s’ouvre pas, cliquez sur l’app iBooks dans votre Dock.Progress Indicator
iTunes

iTunes is the world's easiest way to organize and add to your digital media collection.

iTunes est introuvable sur votre ordinateur. Pour écouter des extraits et acheter des morceaux de « Coexist » par The xx, téléchargez iTunes.

Vous avez déjà iTunes ? Cliquez sur « J’ai déjà iTunes » pour l’ouvrir dès maintenant.

I Have iTunes Téléchargement gratuit
iTunes pour Mac et PC

Coexist

Ouvrez iTunes pour écouter des extraits, acheter et télécharger de la musique.

Avis sur l’album

In the years between their debut and Coexist, the xx's sound took on a life of its own, thanks in large part to Drake's hit duet with Rihanna, "Take Care," which sampled Jamie Smith's collaboration with Gil Scott Heron, We're New Here. That single embodied and popularized the xx's aesthetic to such a degree that on first listen, Coexist can sound like demos for a potential follow-up. In turn, these songs lay the trio's R&B roots bare, with an extra emphasis on that last word: while second albums are where bands usually add more elements to their sound to keep things interesting, the xx go even darker and sparer than they were on their debut, which was pretty sparse and dark to begin with. On the lovely album opener "Angels," elegantly serpentine guitars — which recalled the Cure and Durutti Column on xx but are now entirely their own — echo into spectral shadows, and fragments of beats and melodies hang unresolved in the air, surrounded by vast expanses of nothingness. Any track here makes "Basic Space" or "Crystalised" sound like an Arcade Fire song by comparison, but the xx walk the fine line between minimalism and incomplete-sounding confidently. All that silence throws the album's subtle sounds into sharp relief, highlighting the luminous keyboards and percussion on "Try" and "Tides"' undulating bassline more effectively than cranking up the volume on them would have. Coexist's barely-there arrangements mean that singers Oliver Sim and Romy Madley Croft do most of the heavy lifting, but they're both more than capable of carrying the album's intimacy and humanity. While their solo tracks show how much both of them have grown as singers since xx, Sim in particular has become more polished and emotive, sounding even sadder and more seductive on "Fiction" when he sighs "last night the world was beneath us." However, Coexist's heart lies in Sim and Madley Croft's duets. The pair sounds more entwined than ever, and whether they're close together in Coexist's vast spaces, as on "Our Song"'s final glimmer of hope, or separated by them, as on "Chained," they share an intimacy that makes listeners feel like they're eavesdropping. But while there's no question that this album is more accomplished than xx, it's also less accessible; these songs just aren't as immediate as the band's debut, and at times, these tales of love gone wrong or gone away threaten to become repetitive. Still, there are so many moments of spine-tingling beauty, such as the way "Reunion" blends almost imperceptibly into "Sunset," or Madley Croft and Sim's shared sigh on "Unfold," that they're worth a little patience from the listener. Coexist's exploration of isolation and intimacy is demanding and rewarding in its bold subtlety and eloquent simplicity.

Avis des utilisateurs

L'ennui

Bon, ce sont les chouchous de la presse, le minimalisme est à la mode. Mais en toute objectivité, c'est chiant comme la mort, XX est à l'arrêt, comme s'il sortait des faces B foireuses du premier LP, pas un ersatz de mélodie, juste une vague resucée du premier album qui lui au moins possédait quelques instants de grâce. Ici, rien, impossible de ne sortir ne serait ce qu'un titre de cette longue et ennuyeuse plainte. C'est du canada dry, ça sonne indé, le visuel est bon, le son est racé mais c'est juste ennuyeux. XX n'aura pas réussi à avancer ses pions, à suivre malgré tout car ils ont quelque chose, c'est indéniable. Mais quoi ?

The xx within The xx.

The xx confirment qu'ils sont véritablement un groupe majeur dans l'évolution de la musique de "notre" génération. Le titre (le plus intelligent de l'année d'ailleurs) et la pochette définissent avant même la première écoute une transition magique avec leur premier album, "xx". Les deux œuvres se juxtaposent parfaitement, ancrées dans une unique volonté de créer une musique lumineuse sur les ombres de l'amour.
"Coexist" est musicalement moins élaboré que "xx", fait sans doute dû au départ de leur guitariste. Ils parviennent cependant à capturer "la beauté" en 4 accords basiques et 6 notes, sur "Try", la plus belle chanson de l'album, peut-être même de leur carrière. L'excellence en 3:15 min.
L'emprunte évidente que laisse Jamie Smith sur leur identité sonore n'est aucunement sujette à une quelconque remise en question, cependant à mon sens, ce sont les "bass lines" d'Oliver Sim qui façonnent véritablement la tonalité globale de leurs œuvres. "Tides", "Chained", "Sunset" et "Our Song" sont incroyables, principalement grâce à Sim, qui n'a besoin que de 5 notes pour atteindre la perfection.
Tout prend forme de manière évidente; la guitare et la basse se répondent (l'intro de "Try", encore), Jamie xx les enveloppent dans ses beats sourds et toujours aussi uniques. Minimal.

grand fan..très déçu

J'aurais adoré partager la majorité des comments ici, sur un groupe à qui je veux du bien :-) . Mais voilà, 4 écoutes d'affilée et le même constat : très calme pas un problème on parle de XX , mais... il ne se passe rien dans ce disque, rien ne m'a accroché l'oreille : ça manque cruellement de vraies chansons. Toujours leurs belles voix suaves et des effets de prod, mais ça ne fait pas tout. Je ne retrouve pas du tout le génie mélodique faussement minimaliste du 1er album. Là la magie se traduit en ennui. Très déçu de mon achat fait les oreilles fermées à toute écoute préalable.
Panne d'inspiration sur ce fameux cap du 2ème album ?
j'attendrai donc désormais le 3ème album. Je reste persuadé qu'ils sauront rebondir artistiquement.

Biographie

Formé(s) : London, England

Genre : Alternative

Années d’activité : '00s, '10s

Le rock indie mélancolique de The XX s'articule autour du chant de la sensuelle Romy Madley Croft et de l’impassible Oliver Sim. Ils se font connaître début 2009 avec le single "Crystalised" qui fait un énorme buzz auprès de les critiques et des fans. Le quatuor, créé l'année précédente, tandis que ses membres sont encore au lycée, cite des...
Biographie complète