15 Morceaux, 51 minutes

NOTES DES ÉDITEURS

Au confluent de la chanson française et du rap, Eddy de Pretto captive par la musique des mots qu’il pose sur des productions urbaines. Ses instrus épurées mettent en avant le lyrisme solennel de ses textes, ponctués d’observations caustiques. Abordant des thèmes tels que les dérives amoureuses, les excès nocturnes, la vie en banlieue ou les normes de la virilité, ses hymnes générationnels chantent la démesure avec une certaine sobriété. Sur ce premier album tant attendu, il transmet la même émotion que sur scène, grâce à l’intensité avec laquelle il aborde des réalités dévoilées sur le vif.

NOTES DES ÉDITEURS

Au confluent de la chanson française et du rap, Eddy de Pretto captive par la musique des mots qu’il pose sur des productions urbaines. Ses instrus épurées mettent en avant le lyrisme solennel de ses textes, ponctués d’observations caustiques. Abordant des thèmes tels que les dérives amoureuses, les excès nocturnes, la vie en banlieue ou les normes de la virilité, ses hymnes générationnels chantent la démesure avec une certaine sobriété. Sur ce premier album tant attendu, il transmet la même émotion que sur scène, grâce à l’intensité avec laquelle il aborde des réalités dévoilées sur le vif.

TITRE DURÉE