31 Morceaux, 1 heure 48 minutes

NOTES DES ÉDITEURS

Amoureux de l’œuvre d'Aragon, Jean Ferrat a mis en musique un grand nombre de poèmes du Parisien tout au long de sa carrière. C'est d'ailleurs comme ça qu'il débute dans la musique : en reprenant le fameux poème « Les yeux d'Elsa » en 1956. Suivront plusieurs dizaines d'adaptations, que l'on retrouve ici, comme les magnifiques « Les poètes », « Le malheur d'aimer » et surtout le sublime « Aimer à perdre la raison », l'un de ses plus grands succès.

NOTES DES ÉDITEURS

Amoureux de l’œuvre d'Aragon, Jean Ferrat a mis en musique un grand nombre de poèmes du Parisien tout au long de sa carrière. C'est d'ailleurs comme ça qu'il débute dans la musique : en reprenant le fameux poème « Les yeux d'Elsa » en 1956. Suivront plusieurs dizaines d'adaptations, que l'on retrouve ici, comme les magnifiques « Les poètes », « Le malheur d'aimer » et surtout le sublime « Aimer à perdre la raison », l'un de ses plus grands succès.

TITRE DURÉE

Plus de titres par Jean Ferrat

Vous aimerez peut-être aussi