43 Morceaux, 1 heure 35 minutes

NOTES DES ÉDITEURS

C’est au cours de séjours en Italie qu’Haendel, dans sa vingtaine, compose la plupart de ses cantates, destinées aux salons aristocratiques. Opéras miniatures à un ou deux personnages, ces pièces redécouvertes récemment mettent en valeur un versant dramatique de l’art baroque. Spécialiste de cette époque, Emmanuelle Haïm dirige Le Concert d’Astrée, accompagnant avec raffinement les cantatrices Sabine Devieilhe et Léa Desandre qui incarnent les personnages historiques d’Agrippine, Lucrèce ou Armide. Point d’orgue, Aminta e Fillide conjugue leurs deux voix en un gracieux entrelacs.

NOTES DES ÉDITEURS

C’est au cours de séjours en Italie qu’Haendel, dans sa vingtaine, compose la plupart de ses cantates, destinées aux salons aristocratiques. Opéras miniatures à un ou deux personnages, ces pièces redécouvertes récemment mettent en valeur un versant dramatique de l’art baroque. Spécialiste de cette époque, Emmanuelle Haïm dirige Le Concert d’Astrée, accompagnant avec raffinement les cantatrices Sabine Devieilhe et Léa Desandre qui incarnent les personnages historiques d’Agrippine, Lucrèce ou Armide. Point d’orgue, Aminta e Fillide conjugue leurs deux voix en un gracieux entrelacs.

TITRE DURÉE

Plus de titres par Sabine Devieilhe