12 Morceaux, 51 minutes

NOTES DES ÉDITEURS

Après Liquid Spirit, couronné du GRAMMY® du Meilleur album de jazz vocal, Gregory Porter signe un retour tout en élégance avec Take Me to the Alley. À travers une écriture soignée, l’artiste brouille les lignes entre politique et vie personnelle, laissant transparaître le charisme intemporel qui fait sa marque de fabrique. Accompagné par des musiciens au diapason, il passe des rythmes effrénés teintés de gospel de « French African Queen » à des ballades délicates comme « Take Me to the Alley » et « Don’t Be a Fool », qu’il colore superbement de sa voix soul enveloppante.

NOTES DES ÉDITEURS

Après Liquid Spirit, couronné du GRAMMY® du Meilleur album de jazz vocal, Gregory Porter signe un retour tout en élégance avec Take Me to the Alley. À travers une écriture soignée, l’artiste brouille les lignes entre politique et vie personnelle, laissant transparaître le charisme intemporel qui fait sa marque de fabrique. Accompagné par des musiciens au diapason, il passe des rythmes effrénés teintés de gospel de « French African Queen » à des ballades délicates comme « Take Me to the Alley » et « Don’t Be a Fool », qu’il colore superbement de sa voix soul enveloppante.

TITRE DURÉE

Plus de titres par Gregory Porter

Vous aimerez peut-être aussi