iTunes

Ouverture de l’iTunes Store en cours…Si iTunes ne s’ouvre pas, cliquez sur l’icône de l’application iTunes dans votre Dock Mac ou sur votre bureau Windows.Progress Indicator
Ouverture de l’iBooks Store.Si iBooks ne s’ouvre pas, cliquez sur l’app iBooks dans votre Dock.Progress Indicator
iTunes

iTunes is the world's easiest way to organize and add to your digital media collection.

iTunes est introuvable sur votre ordinateur. Pour écouter des extraits et acheter des morceaux de « Red (International Version) » par Guillemots, téléchargez iTunes.

Vous avez déjà iTunes ? Cliquez sur « J’ai déjà iTunes » pour l’ouvrir dès maintenant.

I Have iTunes Téléchargement gratuit
iTunes pour Mac et PC

Red (International Version)

Ouvrez iTunes pour écouter des extraits, acheter et télécharger de la musique.

Avis sur l’album

Guillemots (pronounced gilly-mots) 2006 debut Through the Windowpane carried with it a wispy tendril of melancholy that settled on even its most jubilant tracks, especially on the singles "Trains to Brazil" and "We're Here." That heady mix of gray English skies and worldbeat-infused indie pop didn't always work, but when it did the results could be goosebump inducing. The same cannot be said about the band's polarizing sophomore effort, Red, a slick, loud, over-produced volcano of late-'80s/early-'90s inspired dance pop (opener "Kriss Kross" veers dangerously close to C+C Music Factory territory) that continuously erupts a new idea every three or four seconds without ever establishing a solid base for the fireworks to illuminate. With this much going on, it's hard to know what was there to begin with, but peeling away the layers of songs like "Big Dog" and "Last Kiss" reveals that all of the window dressing may have been brought in to hide what were essentially mediocre songs, which is a shame, as there are moments where all that glitters is indeed gold. Bandleader Fyfe Dangerfield's vocals are impressive as ever, adapting to each left turn with chameleon-like swiftness, but the barrage of chord changes, keyboards, drum machines, horns, strings and samples obliterate any memorable motif or successful turn of phrase before they ever have a chance to connect, resulting in an aural assault comparable to listening to Kajagoogoo, New Order, Coldplay, and the Flaming Lips all at the same time. Red is at its best when it mines the new wave/Europop of Level 42 and Ultravox, especially on the infectious "Clarion," but those moments are few and far between. Still, Guillemots remains a fascinating band, and while its musical eclecticism remains as divisive as ever, there's no denying it has the potential to craft a modern classic, which makes Red all the more infuriating.

Avis des utilisateurs

Coup de foudre immédiat

D'eux je ne connaissais que le sublime single "Trains to Brazil", extrait de leur premier album. Et là, le nouveau Guillemots. Tiens pourquoi pas. Premier titre, "Kriss Kross", entre pop indus light et attaque de violons, donne le ton : l'album sera symphonique. orgie d'instruments à cordes, de choeurs d'enfants à corps et à cris, de mélodies sublimes, violentes, orgasmiques, avec la voix (tel un chevalier sorti de la nuit) du chanteur Fyfe... De l'opéra pop immédiatement accessible, sans la préciosité d'un Divine Comedy mais compensée par une énergie solaire éblouissante, même dans les titres plus lents ("Words"). Et avec une pointe d'inspiration New Wave ("Clarion") Y a bien des comparaisons possible... Le premier album de Gene (pour la puissance émotionnelle), le premier de My Life Story (pour le déluge de violons). J'ai même pensé à Editors, pour le beat, mais seulement s'ils avaient pensé à mettre de la couleur dans leurs chansons ! Allez bon, ce petit étalage de science ne rend compte en rien de le beauté déjà sans âge de cet album qui va sans doute se faire taxer de prétentieux ("Cockateels", non mais comment on peut arriver à écrire une chanson aussi extraordinaire si on n'a pas un ego de folie ?) J'enlève discrètement "Big Dog", pas à la hauteur du monument, et "Red" est pour moi déjà dans les dix meilleurs albums de l'année, et plutôt vers le haut du classement.

Laissez vous porter.....

Pour faire simple, une très bonne surprise ! C'est pas du conventionnel ! Ca change un peu et ça fait du bien aux oreilles.... De l'electro à la portée de tous.

Idéal en musique de fond, agréable même !

Biographie

Formé(s) : 2004 à London, England

Genre : Alternative

Années d’activité : '00s, '10s

The multinational Guillemots, comprised of English singer and classically trained pianist Fyfe Dangerfield, Brazilian guitarist MC Lord Magrao, Scottish percussionist Greig Stewart (aka Rican Caol), and Canadian double bassist Aristazabal Hawkes, use their eclectic influences and personal styles to create a catchy pop sound and an energetic live show that have won them many fans in their British home base. In 2005, they opened for Rufus Wainwright during his U.K. tour and released the EP I Saw Such...
Biographie complète
Red (International Version), Guillemots
Afficher sur iTunes

Note

Nous n’avons pas reçu suffisamment de notes pour afficher la moyenne de cet article.

Précurseurs

Ses contemporains