9 Morceaux, 29 minutes

NOTES DES ÉDITEURS

Venu du Nouveau-Mexique, Zach Condon développe une musique orchestrale mélangeant des sonorités venant de l’indie, de l’électro, du folklore balkanique et du baroque. Depuis le succès de The Flying Club Cup en 2007, Beirut renverse les codes de la pop dans des symphonies à la mélancolie empreinte d’espoir. Écrit après une période difficile de la vie de l’artiste, cet album vient caresser nos oreilles de ses neuf pièces distillant des mélodies simples aux arrangements complexes accompagnées d’une voix forte.

NOTES DES ÉDITEURS

Venu du Nouveau-Mexique, Zach Condon développe une musique orchestrale mélangeant des sonorités venant de l’indie, de l’électro, du folklore balkanique et du baroque. Depuis le succès de The Flying Club Cup en 2007, Beirut renverse les codes de la pop dans des symphonies à la mélancolie empreinte d’espoir. Écrit après une période difficile de la vie de l’artiste, cet album vient caresser nos oreilles de ses neuf pièces distillant des mélodies simples aux arrangements complexes accompagnées d’une voix forte.

TITRE DURÉE

À propos de : Beirut

Un des succès les plus inattendus de la scène indépendante en 2006, Beirut combine toute une palette de styles allant de la pop pré-rock aux influences manouches en passant par l'indie folk plaintif et fantasque des Decemberists ou la lo-fi expérimentale psychédélique faite maison d'un Neutral Milk Hotel. Au coeur de cet hybride sonore se trouve un créateur, Zach Condon, encore adolescent, un point qui rend son premier album, Gulag Orkestar d'autant plus étonnant. Les critiques élogieuses dépassent vite la blogosphère pour atteindre les grands médias qui s'empressent de comparer Condon à un croisement entre Jeff Mangum, Conor Oberst et Sufjan Stevens. Trois maxis suivent en attendant la sortie en 2007 d'un deuxième album, The Flying Club Cup, puis de Riptide en 2011.

~ Stewart Mason

ORIGINE
New York, NY [Brooklyn]
DATE DE FORMATION
2006

Titres

Albums

Vidéos

D’autres utilisateurs ont aussi écouté