13 Morceaux, 1 heure 4 minutes

NOTES DES ÉDITEURS

Quatrième album de l’électronicien Joakim Bouaziz, Nothing Gold est aussi le premier à sortir sur son propre label, (Tigersushi). Comme à son habitude, le DJ-producteur, qui affectionne les mariages de couleurs, bouscule les conventions. La pop, se marie ici au disco et à l’électro pour un résultat aigre-doux, où la mélancolie domine malgré les boîtes à rythmes. À la manière du poème de l'Américain Robert Frost (Nothing Gold), le 13 titres évoque la transition de la jeunesse à l'âge adulte et nous plonge dans une odyssée sans fin, au cœur de la mémoire et de ses dédales.

NOTES DES ÉDITEURS

Quatrième album de l’électronicien Joakim Bouaziz, Nothing Gold est aussi le premier à sortir sur son propre label, (Tigersushi). Comme à son habitude, le DJ-producteur, qui affectionne les mariages de couleurs, bouscule les conventions. La pop, se marie ici au disco et à l’électro pour un résultat aigre-doux, où la mélancolie domine malgré les boîtes à rythmes. À la manière du poème de l'Américain Robert Frost (Nothing Gold), le 13 titres évoque la transition de la jeunesse à l'âge adulte et nous plonge dans une odyssée sans fin, au cœur de la mémoire et de ses dédales.

TITRE DURÉE
2:15
3:49
4:47
6:21
3:43
6:44
6:10
5:00
3:35
4:31
6:19
12 4:36
13 6:45

Titres

Albums

D’autres utilisateurs ont aussi écouté