9 Morceaux, 41 minutes

NOTES DES ÉDITEURS

1985, l’heure est à l’engagement dans la pop internationale, et Daniel Balavoine est l’un des piliers de la solidarité artistique en France. Les thèmes de société sont au centre de ce huitième album, à l’image de « L’Aziza », hymne anti-raciste. Parmi les premiers à utiliser l’échantillonneur Fairlight CMIIl, il délivre son message sur fond de productions futuristes, nourries d’influences anglo-saxonnes. Sur cet ultime album, sorti trois mois avant son décès lors du Paris Dakar en janvier 1986, figurent aussi les tubes « Sauver l’amour » et « Aimer est plus fort que d’être aimé ».

NOTES DES ÉDITEURS

1985, l’heure est à l’engagement dans la pop internationale, et Daniel Balavoine est l’un des piliers de la solidarité artistique en France. Les thèmes de société sont au centre de ce huitième album, à l’image de « L’Aziza », hymne anti-raciste. Parmi les premiers à utiliser l’échantillonneur Fairlight CMIIl, il délivre son message sur fond de productions futuristes, nourries d’influences anglo-saxonnes. Sur cet ultime album, sorti trois mois avant son décès lors du Paris Dakar en janvier 1986, figurent aussi les tubes « Sauver l’amour » et « Aimer est plus fort que d’être aimé ».

TITRE DURÉE

Plus de titres par Daniel Balavoine

Vous aimerez peut-être aussi