28 Morceaux, 1 heure 7 minutes

NOTES DES ÉDITEURS

Pour son premier album solo, la claveciniste lyonnaise s’intéresse aux partitions inédites nées dès la Restauration anglaise de 1660. Après une longue période d’austérité musicale, le besoin de se divertir avait ouvert les portes des théâtres et des opéras pour redécouvrir Purcell ou encore Haendel. Caroline Huynh Van Xuan rejoue ici les spectaculaires variations de tempo de ces pièces, architecturées autour de leurs « grounds », ou basses obstinées. À la fois savante et populaire, cette sélection se conclut par Moon Over Bourbon Street de Sting, mariant classicisme et modernité pop.

NOTES DES ÉDITEURS

Pour son premier album solo, la claveciniste lyonnaise s’intéresse aux partitions inédites nées dès la Restauration anglaise de 1660. Après une longue période d’austérité musicale, le besoin de se divertir avait ouvert les portes des théâtres et des opéras pour redécouvrir Purcell ou encore Haendel. Caroline Huynh Van Xuan rejoue ici les spectaculaires variations de tempo de ces pièces, architecturées autour de leurs « grounds », ou basses obstinées. À la fois savante et populaire, cette sélection se conclut par Moon Over Bourbon Street de Sting, mariant classicisme et modernité pop.

TITRE DURÉE