iTunes

Ouverture de l’iTunes Store en cours…Si iTunes ne s’ouvre pas, cliquez sur l’icône de l’application iTunes dans votre Dock Mac ou sur votre bureau Windows.Progress Indicator
Ouverture de l’iBooks Store.Si iBooks ne s’ouvre pas, cliquez sur l’app iBooks dans votre Dock.Progress Indicator
iTunes

iTunes is the world's easiest way to organize and add to your digital media collection.

iTunes est introuvable sur votre ordinateur. Pour écouter des extraits et acheter des morceaux de « Songs from the Lighthouse » par Moongarden, téléchargez iTunes.

Vous avez déjà iTunes ? Cliquez sur « J’ai déjà iTunes » pour l’ouvrir dès maintenant.

I Have iTunes Téléchargement gratuit
iTunes pour Mac et PC

Songs from the Lighthouse

Ouvrez iTunes pour écouter des extraits, acheter et télécharger de la musique.

Avis des utilisateurs

Un album à ranger dans la catégorie coup de coeur

Patrick Becker de Galiléo Records a le chic pour dénicher des talents. Après leur passage chez Mellow Records, les italiens de MOONGARDEN avaient rejoint l'écurie de Patrick pour "Round Midnight", salué par la critique à sa sortie en 2004.
Ce groupe mène sa barque au rythme de ce moyen de navigation, puisque en l'espace de 15 ans il s'agit simplement de leur 4ème album sans compter une démo sortie en 1994 "Moonsadness". Il faut dire que le groupe a connu un turn over important, de sorte que Christiano ROVERSI reste le seul membre fondateur encore présent. Les quatre années séparant la sortie du dernier album n'ont pas dérogé à la règle, puisque le batteur Max SORRRENTINI et le chanteur Luca PALLESCHI ont quitté le navire, remplacés respectivement par Maurizio DI TOLLO et Simone BALDINI TOSI qui, pour la petite histoire, était le chanteur dans la démo de 1994.

Certains ne vont pas manquer de se dire qu'encore une fois le mot talent est galvaudé dans une chronique musicale. Et pourtant je persiste et signe. En effet l'expression du talent chez ces musiciens se manifeste dans leur façon de retranscrire tout au long de ce nouvel opus leurs influences et leurs goûts musicaux respectifs. D'autant que le spectre apparaît large, naviguant entre du rock progressif pur jus, du rock, de la pop anglaise, du post rock, du metal, de l'intimiste, de l'électro et j'en passe.
Je vous rassure tout de suite chaque morceau n'est pas un véritable fouttoir musical où finalement chacun aura du mal à s'y retrouver, la diversité des genres se retrouve tout au long des dix morceaux proposés, et pourtant l'oeuvre présente un ensemble relativement cohérent sur le plan artistique. On retrouve la démarche d'un certain Steven WILSON (et oui encore lui), touche à tout, pas enfermé dans un carcan et en constante évolution. Si MOONGARDEN n'invente rien, il arrive à nous surprendre, c'est déjà pas si mal.

Beaucoup de titres résonneront dans votre inconscient après une écoute attentive. Tout d'abord, cette belle entrée en matière que constitue "My Darkside", où l'ambiance rock sombre s'adoucit de temps à autre grâce à des claviers progressifs à l'ancienne et qui bénéficie d'un soutien rythmique détonnant à la guitare.
Univers complètement différent avec le titre suivant "It's You" qui débute sur le tintement de clochettes, l'ambiance se veut cette fois-ci intimiste sur duo de voix et de piano ; par moments vous découvrirez un clin d'oeil à l'école de prog italien par son côté lyrisme vocal.
Morceau de choix que ce "Solaris" 13' de pur bonheur avec une nouvelle fois un sacré boulot sur la vocalise sur fond de claviers symphoniques, de breaks légers, de montées progressives, pour revenir sur la trame de départ avec 3' d'un final éblouissant à la guitare. D'ailleurs il s'agit d'un des rares moments où un instrument est mis si longtemps en avant.
Retour à un format plus court avec "Emotionaut" aux intonations pop/rock très actuelles avant de clore sur un déchirement tendance néo métal. Nouvelle atmosphère avec "That Child" chargé d'émotion, mais cette seconde voix je la connais, bon sang mais c'est bien sûr, l'ami Andy TILLISON est venu seconder Simone BALDINI TOSI pour faire place sur le dernier tiers à des déchirements violents de guitares enrobés de claviers, un peu à la façon d'un MUSE. Pas si courant d'entendre Andy TILLISON chanter sur ce style.
Un peu de repos avec l'instrumental suivant "Flesh" piano et violon qui se fondent dans une ambiance mélancolique.
Place maintenant à la seconde pièce maîtresse "Dreamlord" aux relents atmosphériques prononcés, titre qui se rapproche le plus de la musique de PORCUPINE TREE.
"Southampton Road" m'a moins emballé, ballade pop rock moins consistante à mon goût. Par contre le nouvel instrumental "Sonya in Search of the Moon 4" apporte des sons nouveaux plus électro mariés à des claviers typiquement progressifs, pour déboucher sur des passages presque jazz électro, et pour finalement terminer sur une touche acoustique.
Nous voilà déjà au bout du chemin et le titre qui a donné son nom à l'album, morceau mélancolique très COLDPLAY dans l'âme.

Vous l'aurez compris cet album est à ranger dans la catégorie coup de coeur, l'année 2008 décidément bien avec plein de bonnes choses.

Songs from the Lighthouse, Moongarden
Afficher sur iTunes
  • 9,99 €
  • Genres: Rock, Musique
  • Sortie: 4 mars 2008

Note

Nous n’avons pas reçu suffisamment de notes pour afficher la moyenne de cet article.