18 Morceaux, 1 heure 19 minutes

NOTES DES ÉDITEURS

Du romantisme à l’héroïsme, le violoncelle d’Ophélie Gaillard explore tous les sentiments du Don Quichotte de Richard Strauss, incarnant le fameux chevalier errant de Cervantes dans cette opulente fresque orchestrale. Expressif et radieux, l’archet se fait aussi tendre que lyrique au cœur d’un étincelant poème symphonique, complété par des pièces plus intimistes du compositeur post-romantique. La soliste s’accorde ainsi avec le piano délicat de la Romance et de la Sonate en fa majeur, ou avec les élans vocaux du lied Morgen.

NOTES DES ÉDITEURS

Du romantisme à l’héroïsme, le violoncelle d’Ophélie Gaillard explore tous les sentiments du Don Quichotte de Richard Strauss, incarnant le fameux chevalier errant de Cervantes dans cette opulente fresque orchestrale. Expressif et radieux, l’archet se fait aussi tendre que lyrique au cœur d’un étincelant poème symphonique, complété par des pièces plus intimistes du compositeur post-romantique. La soliste s’accorde ainsi avec le piano délicat de la Romance et de la Sonate en fa majeur, ou avec les élans vocaux du lied Morgen.

TITRE DURÉE

Plus de titres par Ophélie Gaillard