14 Morceaux, 57 minutes

NOTES DES ÉDITEURS

S’il existe une artiste qui incarne la résilience face à l’adversité, c’est bien Mary J. Blige. Après avoir exploré des rythmes très anglais sur The London Sessions en 2014, elle retourne à ses racines hip-hop et soul pour ramasser les morceaux de son cœur brisé. Elle montre sa détermination avec « Love Yourself », hymne à l’émancipation sur lequel Kanye West semble content de rester en retrait, comme le font Missy Elliott, DJ Khaled et Quavo devant la force vengeresse de la reine sur « Glow Up ». La production est léchée et moderne (la présence de KAYTRANADA sur « Telling the Truth » impressionne), mais le soul et la voix de la chanteuse sont intemporels.

NOTES DES ÉDITEURS

S’il existe une artiste qui incarne la résilience face à l’adversité, c’est bien Mary J. Blige. Après avoir exploré des rythmes très anglais sur The London Sessions en 2014, elle retourne à ses racines hip-hop et soul pour ramasser les morceaux de son cœur brisé. Elle montre sa détermination avec « Love Yourself », hymne à l’émancipation sur lequel Kanye West semble content de rester en retrait, comme le font Missy Elliott, DJ Khaled et Quavo devant la force vengeresse de la reine sur « Glow Up ». La production est léchée et moderne (la présence de KAYTRANADA sur « Telling the Truth » impressionne), mais le soul et la voix de la chanteuse sont intemporels.

TITRE DURÉE

Plus de titres par Mary J. Blige

Vous aimerez peut-être aussi