iTunes

Ouverture de l’iTunes Store en cours…Si iTunes ne s’ouvre pas, cliquez sur l’icône de l’application iTunes dans votre Dock Mac ou sur votre bureau Windows.Progress Indicator
Ouverture de l’iBooks Store.Si iBooks ne s’ouvre pas, cliquez sur l’app iBooks dans votre Dock.Progress Indicator
iTunes

iTunes is the world's easiest way to organize and add to your digital media collection.

iTunes est introuvable sur votre ordinateur. Pour écouter des extraits et acheter des morceaux de « White Chalk » par PJ Harvey, téléchargez iTunes.

Vous avez déjà iTunes ? Cliquez sur « J’ai déjà iTunes » pour l’ouvrir dès maintenant.

I Have iTunes Téléchargement gratuit
iTunes pour Mac et PC

White Chalk

Ouvrez iTunes pour écouter des extraits, acheter et télécharger de la musique.

Avis des utilisateurs

Un phénix nouveau à chaque fois

fut un temps où écouter PJ Harvey dans la même pièce que ses parents menait irrémédiablement à la baisse du volume, sinon à un remplacement du disque pur et simple. On pense que c'était il n' y a pas si longtemps mais je vous déconseille de faire le compte. ''Rid of Me'' date de 92. Bref, White Chalk n'est pas de ceux-là. C'est dur de décider s'il s'agit d'un bien ou d'un mal, tant cette énergie crue et rugueuse des premiers PJ auront pour toujours imprimé son ombre sur les murs de l'histoire de la musique. Mais c'est aussi bien là l'incroyable force de cette artiste: se renouveler à chaque album, prendre des risques et ne pas faire de concessions. Et rassurez-vous, ce disque ne finira pas pour autant dans la discographie de maman à côté du dernier Céline Dion. White Chalk marque immédiatement par 2 impressions tenaces. La première, c'est que Polly est toujours capable de nous surprendre. Cet album est radicalement différent des autres par son atmosphère calme et mélodique, sa voix (presque) méconnaissable et son instrumentation très sobre basée sur le piano. C'était annoncé, c'était le concept de l'album. Ici donc, presque uniquement des cordes...de piano et autre. La seconde, et c'est ce qui m'inquiète un peu depuis ''Uh Uh Her'', c'est que l'album dans son entier laisse un peu sur l'impression d'une superbe collection de démos. Autant c'était le but avoué de ''Uh Uh Her'' pour contrer l'effet trop polissé de ''Stories from the City, Stories from the Sea'' , autant je ne sais pas si répéter le processus à chaque album leur rendra vraiment service. Là où réside le danger, c'est qu'on peut parfois se demander si on aimerait autant l'album si on ne le savait pas de PJ Harvey. Les chansons paraissent très courtes et après une trentaine de minutes pour 11 chansons et 15 euros de moins (oui oui, ça elle n'y peut rien) on reste un peu sur sa faim. Cela dit, l'émotion est pleinement là et c'est finalement tout ce qu'on devrait demander à la musique. Une atmosphère très douce, cotonneuse, on flotte d'une chanson à l'autre et on en remet une couche dès que l'album finit pour bien s'imbiber de cette couverture sonore. Pour les animaux qui comme moi associent de la couleur à la musique, cet album est définitivement blanc, comme ''Is This Desire?'', mais beaucoup moins éléctronique, beaucoup moins Rock et beaucoup plus tendre. Sur deux chansons, la voix de PJ nous rappelle un court instant ses amitiés avec Björk (Broken Harp) et Thom Yorke (The Piano), emprunts/clins d'oeils discrets que la grande dame fait rarement mais ici avec grand talent. White Chalk est un album d'une grande délicatesse et remarquablement bien composé qui plaira à tous les fans de PJ Harvey qui ne s'attendent pas à un album Rock qui fera vibrer les murs. Nous devrions aussi chaque jour nous féliciter d'avoir des artistes comme elle qui durent dans le temps et la qualité sans être surmédiatisés. Merci, Polly. À dans quatre ans...

chef d'oeuvre

Toute la sensibilité et la finesse d'écriture de PJ qui a délaissé (presque complètement) la guitare pour s'aventurer sur une nouvelle voie qu'elle nous avait déjà laissé entrevoir à la fin de Uh Huh Her mais aussi beaucoup plus tôt avec des morceaux comme "Who will love me now?" se retrouve ici. Inutile de faire une énumération d'adjectifs pour encenser l'artiste, il suffit de dire que tout sur cet album est magnifique, mélodies, arrangements, voix évidemment, paroles simples mais touchantes etc. Le meilleur album sorti depuis longtemps, y compris les (très bons) siens. Pj Harvey est sincère, c'est ce qui la rend magnifique.

La même veine que 'Is This Desire'

Excellent album, un peu désabusé et d'une tristesse assez touchante... PJ réussit à se renouveller brillament après le faiblard 'Uh Uh Her'. Deux regrets : le très faible 'To Talk To You' indigne de l'album et les inutiles gérémiades qui gâchent le final de 'The Mountain'. Le reste est merveilleux et parfaitement arrangé par un Flood au mieux de sa forme, notamment les superbes 'Dear Darkness' et 'Broken Harp'...sans doute deux des tous meilleurs titres de la belle anglaise.

Biographie

Né(e) : 9 octobre 1969 à Yeovil, England

Genre : Alternative

Années d’activité : '90s, '00s, '10s

Plusieurs auteures-compositrices-interprètes sont apparues au fil des années 90, mais peu d'entre elles ont révélé une identité et un succès critique permanent comme pour Polly Jean Harvey, explorant sexualité, amour et spiritualité avec un humour noir, une théâtralité déviante et une honnêteté déconcertante. A l'aube de sa carrière, à la tête du trio PJ Harvey, elle délivre des chansons crues avec brutalité et morgue punk. Suite au bruitiste Rid of Me, album sans compromis, le trio se sépare et...
Biographie complète