iTunes

Ouverture de l’iTunes Store en cours…Si iTunes ne s’ouvre pas, cliquez sur l’icône de l’application iTunes dans votre Dock Mac ou sur votre bureau Windows.Progress Indicator
Ouverture de l’iBooks Store.Si iBooks ne s’ouvre pas, cliquez sur l’app iBooks dans votre Dock.Progress Indicator
iTunes

iTunes is the world's easiest way to organize and add to your digital media collection.

iTunes est introuvable sur votre ordinateur. Pour écouter des extraits et acheter des morceaux de « Perfect Symmetry » par Keane, téléchargez iTunes.

Vous avez déjà iTunes ? Cliquez sur « J’ai déjà iTunes » pour l’ouvrir dès maintenant.

I Have iTunes Téléchargement gratuit
iTunes pour Mac et PC

Perfect Symmetry

Ouvrez iTunes pour écouter des extraits, acheter et télécharger de la musique.

Avis sur l’album

Keane bids adieu to balladry and ushers in a different style — '80s pop — with Perfect Symmetry. While the album isn't solely devoted to exploring that new genre, it's certainly the focus, and "Spiralling" appropriately kickstarts the set with whooping vocals and retro synthesizers. "When we fall in love," sings Tom Chaplin in his stadium-sized voice, "we're just falling in love with ourselves." Coming from the same mouth that once crooned the earnest strains of "Somewhere Only We Know," those lyrics are wholly different — a sign that four years spent in the shadow of U2, Coldplay, and other like-minded bands have convinced Keane to make their own Achtung Baby. Of course, that album saw U2 turning sonic experimentation into something entirely inventive, which Perfect Symmetry doesn't quite accomplish with its own mixture. This isn't quite art, after all; it's mostly just fun, shot through with a self-consciously cheesy approach that's engineered to sound little like the department-store rock of 2004's Hopes and Fears.

"Fun" seems to be at the top of the band's agenda, though, and Perfect Symmetry succeeds in doing away with most of the pre-conceived notions that accompany Keane records. The "old" sound doesn't even surface until midway through the album, when the album's title track offers up a combination of sparse piano notes (later giving way to dense, double-fisted arpeggios) and a meteoric chorus. But that's the exception, not the rule, and Perfect Symmetry sounds more comfortable during its truly unexpected moments: the spacy blips and bleeps of "You Haven't Told Me Anything," the synthesized anthem "Again and Again," and the energetic "Wooooooh!" that opens the entire album. The band's biggest strength remains Chaplin's ability to turn a melodic phrase with grace and dexterity, which fails to lose its vitality no matter the musical context, but Keane's willingness to take these left-hand turns deserves its own share of applause.

Avis des utilisateurs

Ce qu'on ne sait pas faire

Les anglais n'ont pas tout. Ils jalousent notre beau pays, dont ils envahissent sympathiquement les campagnes en été, et parfois plus longtemps. Ils envient notre bon vin et un certain sens de la gastronomie. Et pourtant. Ils ont eu aussi "une chose, au moins, que l'on a pas" : la bonne musique. La perfide Albion, après nous avoir envoyé, en début de mois, le nouvel album d'Oasis, rock et vivant, nous terrasse ici avec la pop intelligente de Keane. Alors que notre pays patauge dans la chanson à texte/guitare chuchotée, redite et soi disant intelligente, les britons nous balancent entre deux assauts rock, ce nouveau disque de la bande à Tom Chaplin : voie parfaite, sonore, douce et émouvante, mélodies raffinées et travaillées, cet album de Keane est une petite perle pop dont nous resterons sans doute encore jaloux longtemps. Simple et sans prétention bobo-prout, c'est un disque frais à écouter sans limite.

Triple K "Keane Komme Kaleidoscope"

Après deux albums mélodiquement aboutis et millimétrés pour lancer le groupe en orbite planétaire, suivis d'une tournée et d'un DVD live sublime, Keane revient sur le devant de la scène brit pop avec un opus volontairement différent dans les ambiances et les arrangements. Dans cette symétrie dite parfaite, les compositions sont de géométrie variable et d'intensité diverse. Au début de l'album, les morceaux lorgnent vers les années 80 (Spiralling & The Lovers Are Losing), et à la fin vers le funk (Pretend That You're Alone). Les arrangements de Better Than This rappellent étrangement Ashes to Ashes de David Bowie. C'est sur les ballades You Don't See Me & Playing Along que l'on retrouve toute l'émotion de la voix de Tom Chaplin. Mention spéciale à Again & Again qui rappelle le meilleur des deux premiers albums. Au final, un tournant plus que rafraichissant pour les trois acolytes issus du East Sussex! On attend déjà la suite avec impatience...

déroutant mais excellent

Certes aux premières écoutes on est bien dérouté...Voire déçu...Mais il faut un peu de temps pour appréhender les mélodies de Perfect Symmetry. Une fois que l'on est pris dans le tourbillon on savoure les ambiances que Keane a une fois de plus su créer. Bien sûr on s'éloigne un peu de leur univers précédent mais c'est malin de leur part de proposer autre chose. L'émotion est toujours là mais il faut prendre le temps....

Biographie

Formé(s) : 1997 à East Battle, Sussex, England

Genre : Alternative

Années d’activité : '90s, '00s, '10s

Formé en 1997 alors que tous les membres sont encore étudiants, Keane fait ses débuts en tant que groupe de reprises. Ils reprennent des chansons d'Oasis, de U2, et des Beatles dans la région de l'East Sussex. Les membres de Keane commencent plus tard à écrire et à enregistrer, sortant des singles indépendants. Ils signent sur Island UK et sortent leur premier opus, Hopes and Fears. Dès la première semaine de sa sortie, il arrive en tête des classements britanniques....
Biographie complète
Perfect Symmetry, Keane
Afficher sur iTunes

Note

Les icônes

Ses influences

Ses contemporains