iTunes

Ouverture de l’iTunes Store en cours…Si iTunes ne s’ouvre pas, cliquez sur l’icône de l’application iTunes dans votre Dock Mac ou sur votre bureau Windows.Progress Indicator
Ouverture de l’iBooks Store.Si iBooks ne s’ouvre pas, cliquez sur l’app iBooks dans votre Dock.Progress Indicator
iTunes

iTunes is the world's easiest way to organize and add to your digital media collection.

iTunes est introuvable sur votre ordinateur. Pour écouter des extraits et acheter des morceaux de « Here Lies Love » par David Byrne & Fatboy Slim, téléchargez iTunes.

Vous avez déjà iTunes ? Cliquez sur « J’ai déjà iTunes » pour l’ouvrir dès maintenant.

I Have iTunes Téléchargement gratuit
iTunes pour Mac et PC

Here Lies Love

David Byrne & Fatboy Slim

Ouvrez iTunes pour écouter des extraits, acheter et télécharger de la musique.

Notes – iTunes

Here Lies Love is an unlikely concept album based on the lives of the former First Lady of the Philippines Imelda Marcos and her nanny Estrella Cumpas and their divergent fates. Marcos’ fascination with the clubs and discos of the late ‘70s and early ‘80s gives Byrne and collaborator Fatboy Slim (Norman Cook) free rein to create their own dancefloor numbers. Together, they employ a wide range of female vocalists to tell their story and frame the sound for a fantastic discotheque. British singer Florence Welch opens things with the disco-fied title track. Tori Amos sings as Imelda’s mother Remedios on the sultry South-American blues of “You’ll Be Taken Care of.” Steve Earle breaks up the female block with “A Perfect Hand,” a track that leans into Earle’s country background with a piano that slowly transforms into a barroom tinkle. Cyndi Lauper excels on the electronically hopped up “Eleven Days” and on the funked-up finale with Tori Amos, “Why Don’t You Love Me?”  By the time Byrne makes his vocal appearance near the album’s end on the techno-laden “American Troglodyte,” it comes as a surprise. The man behind the scenes makes his presence known at long last.

Avis des utilisateurs

David et ses dames...

Plusieurs titres plutôt bons, ma préférence pour celui de Santigold, Camille et Sharon Jones, dire que cet album est du snobisme alors que ce mec fait de la musique depuis un demi siècle comme bon lui semble avec toutes les influences que l'on sait!
Retenir un titre et dire qu'il n'y a que ça à sauver est largement plus puant et de mauvais goût, faire son intéressant en réduisant un album aussi riche avec deux phrases est le comble du snobisme!

évidemment...

Evidemment cette femme était un monstre égocentrique qui collectionnait les chaussures pendant que le peuple Philippin crevait de faim. Mais la paire Byrne / Fatboy Slim n'en est pas à une provocation près, et ce concept-album pour "canapé les jours de pluie" marche aussi très bien comme "fond musical d'apéro pour plus de 30 ans".

PLAY IT AGAIN, DAVE… 

Après son magnifique projet avec Eno, David Byrne remet ça avec Fatboy Slim et nous pond un extraordinaire oratorio à propos du monstre aux douze mille chaussures prénommé Imelda. Incroyable collection de voix féminines, somptueux showcase de ce qui se fait de mieux dans le domaine (including la Frenchie Camille, cocorico) musique de discothèque élevée au rang de classique. Ce type est un génie. Je ne rate aucun de ses passages en France et j'ai raison. Faites comme moi.

Biographies

Né(e) : 14 mai 1952 à Dumbarton, Scotland

Genre : Alternative

Années d’activité : '70s, '80s, '90s, '00s, '10s

Although best known for his groundbreaking tenure fronting the new wave group Talking Heads, David Byrne also received acclaim for his adventurous solo career, encroaching upon such diverse media as world music, filmmaking, and performance art in the process. Born in Dumbarton, Scotland, on May 14, 1952, Byrne was raised in Baltimore, MD. The son of an electronics engineer, he played guitar in a series of teenage bands before attending the prestigious Rhode Island School of Design, where, feeling...
Biographie complète