Description

Dans les années 1950, 3 % des chansons classées dans les charts parlaient de sexe. Dans les années 1970, ce chiffre grimpe à 40 %. Et en 2009, ce sont 92 % des tubes qui sont portés sur la chose ! Sexe et musique : leurs parcours enchevêtrés racontent au fil des décennies l'évolution de nos mœurs, mais aussi nos transgressions, nos libertés et nos désirs. Est-ce parce que des chansons ont modelé nos pensées que nos comportements sexuels ont changé ? Ou bien est-ce notre comportement sexuel qui a influencé le monde de la musique ? Est-ce Madonna qui forge une nouvelle image de la sexualité des femmes ou bien sa musique s’inspire-t-elle de l'émancipation féminine des décennies précédentes ? Les groupes de heavy metal portent-ils du cuir et des clous parce que le SM les a influencés, ou le SM s'est-il suffisamment banalisé pour être mis en scène ? En quatre volets, cette série montre quels chemins ont emprunté nos identités et nos orientations sexuelles, et comment, à travers des chansons, nous sommes passés de l'inhibition à la jouissance revendiquée.

    • 8,99 €

Description

Dans les années 1950, 3 % des chansons classées dans les charts parlaient de sexe. Dans les années 1970, ce chiffre grimpe à 40 %. Et en 2009, ce sont 92 % des tubes qui sont portés sur la chose ! Sexe et musique : leurs parcours enchevêtrés racontent au fil des décennies l'évolution de nos mœurs, mais aussi nos transgressions, nos libertés et nos désirs. Est-ce parce que des chansons ont modelé nos pensées que nos comportements sexuels ont changé ? Ou bien est-ce notre comportement sexuel qui a influencé le monde de la musique ? Est-ce Madonna qui forge une nouvelle image de la sexualité des femmes ou bien sa musique s’inspire-t-elle de l'émancipation féminine des décennies précédentes ? Les groupes de heavy metal portent-ils du cuir et des clous parce que le SM les a influencés, ou le SM s'est-il suffisamment banalisé pour être mis en scène ? En quatre volets, cette série montre quels chemins ont emprunté nos identités et nos orientations sexuelles, et comment, à travers des chansons, nous sommes passés de l'inhibition à la jouissance revendiquée.

    • Épisode 1

    De la pilule au sida

    De l’apparition de la pilule (1961) à celle du sida (1981), la pop music a accompagné un formidable élan de libération sexuelle. Quelles chansons, quelles paroles ont marqué ce passage d'une sexualité contrôlée à une sexualité débridée ? Du rock psychédélique à la disco, cet épisode retrace l’influence de la musique sur les mœurs en s’intéressant à la manière dont le public a reçu ces œuvres et se les est approprié.

    • 51 minutes

    De l’apparition de la pilule (1961) à celle du sida (1981), la pop music a accompagné un formidable élan de libération sexuelle. Quelles chansons, quelles paroles ont marqué ce passage d'une sexualité contrôlée à une sexualité débridée ? Du rock psychédélique à la disco, cet épisode retrace l’influence de la musique sur les mœurs en s’intéressant à la manière dont le public a reçu ces œuvres et se les est approprié.

    • 51 minutes
    • Épisode 2

    De dominantes à dominées

    Et si les chanteuses, du rock au R’n’B en passant par le punk, avaient fait davantage pour la cause des femmes que Simone de Beauvoir ? Ce deuxième épisode de Sex & music montre comment en quarante ans, de l’exception Janis Joplin au phénomène Beyoncé, les femmes se sont émancipées au micro et sur scène pour prendre un pouvoir inégalé ailleurs. En fil rouge de ce réjouissant voyage dans le temps, résolument centré sur les États-Unis, des séquences tournées dans un rock camp for girls (une institution née à Portland pour essaimer à travers l’Amérique) montrent comment, aujourd’hui, des femmes de tous âges se familiarisent avec la notion d'empowerment à travers l'apprentissage de la musique et du jeu scénique, mais aussi d'ateliers féministes. En parallèle, Donita Sparks, chanteuse du groupe féminin L7, livre sa lecture de cette conquête victorieuse du pouvoir. Vivien Goldman, journaliste et musicienne, spécialiste du punk et du reggae, qui enseigne à l'université de New York, Sarah Dougher, spécialiste de l’histoire des femmes dans le rock à l'université de Portland et également chanteuse, Andy Zeisler, rédactrice en chef du magazine féministe Bitch, apportent aussi leurs points de vue. Ces témoignages et les séquences tournées entre les côtes est et ouest des États-Unis sont ponctués de savoureuses archives et d’animations graphiques.

    • 49 minutes

    Et si les chanteuses, du rock au R’n’B en passant par le punk, avaient fait davantage pour la cause des femmes que Simone de Beauvoir ? Ce deuxième épisode de Sex & music montre comment en quarante ans, de l’exception Janis Joplin au phénomène Beyoncé, les femmes se sont émancipées au micro et sur scène pour prendre un pouvoir inégalé ailleurs. En fil rouge de ce réjouissant voyage dans le temps, résolument centré sur les États-Unis, des séquences tournées dans un rock camp for girls (une institution née à Portland pour essaimer à travers l’Amérique) montrent comment, aujourd’hui, des femmes de tous âges se familiarisent avec la notion d'empowerment à travers l'apprentissage de la musique et du jeu scénique, mais aussi d'ateliers féministes. En parallèle, Donita Sparks, chanteuse du groupe féminin L7, livre sa lecture de cette conquête victorieuse du pouvoir. Vivien Goldman, journaliste et musicienne, spécialiste du punk et du reggae, qui enseigne à l'université de New York, Sarah Dougher, spécialiste de l’histoire des femmes dans le rock à l'université de Portland et également chanteuse, Andy Zeisler, rédactrice en chef du magazine féministe Bitch, apportent aussi leurs points de vue. Ces témoignages et les séquences tournées entre les côtes est et ouest des États-Unis sont ponctués de savoureuses archives et d’animations graphiques.

    • 49 minutes
    • Épisode 3

    Des troubles dans le genre

    Comment, d'Elvis à Lady Gaga, l'androgynie s'est imposée sur scène... et ailleurs. À partir des années 1960 et l'arrivée du rock, les jeunes s'imposent, et avec leurs idoles, brouillent la frontière entre les genres. Érigés en sex-symbols et leaders d'opinions, des chanteurs comme Mick Jagger et David Bowie jouent avec les codes d'une certaine féminité tandis que des chanteuses comme Patti Smith et Janis Joplin enfilent des costumes d'homme. Les corps deviennent androgynes, puis avec le mouvement hippie empreint de rock psychédélique, l'homosexualité, jusqu'ici taboue, se libéralise, et le disco finit d'exalter la libre sexualité... En suivant l'évolution des rapports entre la musique et la question du genre, depuis Elvis jusqu'à Lady Gaga en passant par Peaches ou Britney Spears, cet épisode démontre comment l'androgynie, passant du stade subversif au mainstream, est devenue une culture officielle dans les grandes villes occidentales.

    • 50 minutes

    Comment, d'Elvis à Lady Gaga, l'androgynie s'est imposée sur scène... et ailleurs. À partir des années 1960 et l'arrivée du rock, les jeunes s'imposent, et avec leurs idoles, brouillent la frontière entre les genres. Érigés en sex-symbols et leaders d'opinions, des chanteurs comme Mick Jagger et David Bowie jouent avec les codes d'une certaine féminité tandis que des chanteuses comme Patti Smith et Janis Joplin enfilent des costumes d'homme. Les corps deviennent androgynes, puis avec le mouvement hippie empreint de rock psychédélique, l'homosexualité, jusqu'ici taboue, se libéralise, et le disco finit d'exalter la libre sexualité... En suivant l'évolution des rapports entre la musique et la question du genre, depuis Elvis jusqu'à Lady Gaga en passant par Peaches ou Britney Spears, cet épisode démontre comment l'androgynie, passant du stade subversif au mainstream, est devenue une culture officielle dans les grandes villes occidentales.

    • 50 minutes
    • Épisode 4

    Sexe, douleur & Rock'n'Roll

    En 1976 les Sex Pistols font scandale sur scène avec leur attirail fétichiste et contribuent à populariser l'esthétique SM. Depuis, les codes de cette sexualité extrême et sulfureuse n’ont cessé de se diffuser dans la culture pop rock devenant la marque de fabrique d'artistes tels que Iggy pop ou Devo. Même Rihanna, dont le tube "S&M" a rencontré un succès mondial 2011, s'en est emparée. Goût de la provocation ou récupération, cet épisode met en lumière ce qui fascine les rockers et leur public dans cet univers. La réalisatrice suit le quotidien d'artistes issus de courants extrêmes, comme le groupe de metal Ministry ou les punks de Grausame Töchter, tout en recueillant l'avis de véritables adeptes de ces pratiques sexuelles.

    • 50 minutes

    En 1976 les Sex Pistols font scandale sur scène avec leur attirail fétichiste et contribuent à populariser l'esthétique SM. Depuis, les codes de cette sexualité extrême et sulfureuse n’ont cessé de se diffuser dans la culture pop rock devenant la marque de fabrique d'artistes tels que Iggy pop ou Devo. Même Rihanna, dont le tube "S&M" a rencontré un succès mondial 2011, s'en est emparée. Goût de la provocation ou récupération, cet épisode met en lumière ce qui fascine les rockers et leur public dans cet univers. La réalisatrice suit le quotidien d'artistes issus de courants extrêmes, comme le groupe de metal Ministry ou les punks de Grausame Töchter, tout en recueillant l'avis de véritables adeptes de ces pratiques sexuelles.

    • 50 minutes
© ARTE France, Guindala Production, SoFemmes Productions

Classement Documentaire