14 Morceaux, 55 minutes

NOTES DES ÉDITEURS

On n’avait probablement pas connu un tel engouement médiatique et public autour d’un groupe anglais depuis les Arctic Monkeys et The xx. Débarquée sur la scène indie en 2012 avec An Awesome Wave, la formation rencontre très vite le succès grâce à son mélange de rock sophistiqué et ses sonorités électroniques. Sur ce second opus avec Charlie Andrew (Madness, Eugene McGuiness) aux manettes, Alt-J reprend la formule sans pour autant se répéter. Écrit sur la route et empreint de cette expérience, l’album du groupe nous offre une vague sonore rafraîchissante et intemporelle.

NOTES DES ÉDITEURS

On n’avait probablement pas connu un tel engouement médiatique et public autour d’un groupe anglais depuis les Arctic Monkeys et The xx. Débarquée sur la scène indie en 2012 avec An Awesome Wave, la formation rencontre très vite le succès grâce à son mélange de rock sophistiqué et ses sonorités électroniques. Sur ce second opus avec Charlie Andrew (Madness, Eugene McGuiness) aux manettes, Alt-J reprend la formule sans pour autant se répéter. Écrit sur la route et empreint de cette expérience, l’album du groupe nous offre une vague sonore rafraîchissante et intemporelle.

TITRE DURÉE

À propos de : alt-J

Baptisés d'après le raccourci permettant d'obtenir un triangle sur un clavier de Mac, le groupe de rock alternatif aux tonalités folk et électroniques Alt-J se forme en 2008 sous le nom de FILMS. Le quatuor, qui s'est rencontré à l'Université de Leeds, passe deux années à travailler avant d'obtenir un contrat avec le label Infectious Records en 2011. Le son d'Alt-J, parfois comparé à celui d'un Wild Beasts ou d'un Hot Chip, apparaît pour la première fois sur les singles "Matilda" et "Fitzpleasure" en 2012, annonçant un premier opus plus tard dans l'année, An Awesome Wave, album qui décroche le Mercury Prize. C'est en 2014 qu'Alt-J lui offre une suite avec This Is All Yours en 2014. ~ Olivier Duboc

ORIGINE
Leeds, England
DATE DE FORMATION
2008

Titres

Albums

Vidéos

D’autres utilisateurs ont aussi écouté